Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Oeuvres d’art : identifiez-les et tirez-en le meilleur prix !

Certaines personnes détiennent des objets d’art chez elles sans le savoir. Ce que l’on considère comme un vieil objet sans intérêt peut être une véritable pépite, une oeuvre artistique de valeur, prisée par certains collectionneurs et autres antiquaires. Mais comment savoir si l’on se trouve face à un spécimen de ce type, ou s’il s’agit simplement d’une décoration sans intérêt particulier ? Nos conseils pour mieux reconnaître les oeuvres d’art et prendre les meilleures décisions pour en tirer un bon prix.

Sculptures, peintures - ces oeuvres d'art peuvent rapporter gros
Sculptures, peintures – ces oeuvres d’art peuvent rapporter gros

Les indices pour distinguer les oeuvres d’art des pâles copies !

Dans un précédent article, nous avions évoqué comment identifier un objet d’art, en insistant sur l’importance des experts, qui sont les seuls à pouvoir vraiment vous aiguiller et répondre à vos questions.

Un simple dessin peut être prisé dans le monde de l'art - cherchez toujours la signature
Un simple dessin peut être prisé dans le monde de l’art – cherchez toujours la signature

Toutefois, avant d’appeler un professionnel, découvrez quelques petites astuces qui vous permettront de savoir plus facilement s’il est question, ou non, d’une oeuvre d’art.

Signature, poinçon, logo : passer l’objet au peigne fin

Avant toute chose, pour savoir si vous vous trouvez face à une oeuvre d’art, nous vous conseillons de bien dépoussiérer l’objet pour en voir tous les détails (gravure, date, signature, logo).

Une peinture signée est toujours plus facile à identifier
Une peinture signée est toujours plus facile à identifier

Ces éléments sont de véritables indices sur la provenance de l’objet. Un logo pourra vous rediriger vers une maison de création, en vue de connaître sa renommée, son ancienneté, sa valeur sur le marché. Certains artisans ont changé leur logo au fil des époques : l’identifier permet donc, dans certains cas, d’avoir une meilleure idée de la période d’origine.

En outre, une signature constitue un autre indice de très grande qualité. Si elle est lisible, une simple recherche sur Internet est utile pour en savoir plus. Si vous parvenez difficilement à la déchiffrer, le travail de reconnaissance sera plus complexe — mais vous pouvez toujours demander l’avis d’un expert en objets d’art.

Peinture : contrefaçon, imitation en série ou véritable oeuvre ?

Les reproductions, dans le monde de la peinture, ne sont pas forcément contemporaines : cette pratique existe depuis le XVIe siècle, bien qu’elle se soit accentuée avec le temps.

Une simple collection de timbres à passer à la loupe, pour identifier les détails
Une simple collection de timbres à passer à la loupe, pour identifier les détails

Il existe différents types de « faux », certains peuvent tout de même avoir une valeur significative, tandis que d’autres ne retiendront jamais l’intérêt des amateurs. Mais comment savoir si la peinture que vous retrouvez chez vous peut vous rapporter ?

Les reproductions les plus simples à identifier sont celles qui ont été effectuées en série. Malgré le progrès des techniques en la matière, un professionnel de l’art ne se laissera pas berner par ces copies que l’on peut retrouver dans les galeries spécialisées — ou même les magasins généralistes. Concrètement, la surface est très (trop) lisse sur ces copies. On a la sensation (plus ou moins forte, selon la qualité du produit), de se trouver face à un poster ou une photo. Les quelques efforts réalisés pour créer une impression de relief sont vains, car ils génèrent un résultat bien loin de la véritable oeuvre d’art.

Les contrefaçons sont plus difficiles à déceler. Il faut mener une enquête, pour savoir à quelle date l’oeuvre a été réalisée, par quel artiste. Mais quelques indices peuvent toujours aider : une pièce datée d’avant le XVe siècle ne peut être en toile tissée, car cet élément n’existait pas à l’époque (on peignait uniquement sur des panneaux de bois). De plus, sur les contrefaçons, les expressions des visages sont généralement figées et lourdes, les personnages ne semblent pas prendre vie.

Si vous pensez que vous n’êtes ni face à une contrefaçon ni devant une reproduction en série, vous avez des chances de tirer un bon prix de votre peinture : renseignez-vous, contactez un expert et tentez la revente.

Vendre un objet d’art : quelques bonnes pratiques à connaître

La vente d’un objet d’art est un moment délicat : dans ce monde subjectif, il n’est pas toujours facile d’obtenir la somme escomptée pour chaque oeuvre. Concrètement, alors même que les pièces très rares se vendent vite et au prix fort, il est généralement plus difficile de se séparer d’oeuvres « intermédiaires ». Toutefois, rien n’est impossible, à condition de suivre la bonne démarche.

L’estimation, une étape-clé

Vous pouvez tout à fait commencer par mener votre propre enquête, pour savoir si vous vous trouvez ou non face à un objet d’art. Grâce aux quelques indices cités plus haut cumulés avec vos connaissances personnelles et vos éventuelles lectures, vous pouvez devenir un érudit en la matière, et savoir si de vieux bibelots ou d’anciennes peintures peuvent valoir cher.

Toutefois, afin de réaliser une bonne vente, il faut quand même passer par l’estimation, qui permet aussi d’authentifier l’oeuvre. Même si vous avez tout le bagage pour vous assurer d’être face à une véritable oeuvre, l’expert bénéficie de toutes les habilitations pour valider cette qualité d’objet d’art, en vous délivrant des documents et certifications qui faciliteront la vente.

Sélectionner le bon mode de vente

Les oeuvres d’art peuvent être vendues aux enchères ou au gré à gré. Dans la première situation, des ventes de prestige sont régulièrement organisées, avec la présence de spécialistes en la matière, qui connaissent parfaitement le marché dans le monde.

La vente aux enchères présente des atouts et limites - à vous de choisir
La vente aux enchères présente des atouts et limites – à vous de choisir

Des maisons de vente régionales peuvent aussi réaliser ce type d’événement : elles ont parfois une réputation sur certains objets en particulier, d’où l’importance de bien s’informer avant de décider un mode de vente. Le choix d’une maison d’enchère qui travaille aussi en ligne est indispensable (la majorité propose cette option), car cela permet d’augmenter les chances de trouver preneur, puisque des personnes à l’autre bout du monde, depuis leur ordinateur, peuvent acheter.

La vente au gré à gré s’envisage par l’intermédiaire d’une galerie ou d’un marchand. Il s’agit ici de confier son oeuvre à un spécialiste, qui se chargera lui-même de trouver un preneur. Avec cette alternative, on a moins de risques de rester avec son oeuvre sur le bras, car 10 à 30 % des lots présents sur les ventes aux enchères ne trouvent pas preneur.

Débarras de Maison s’occupe aussi de vos objets d’art

Pour information, Débarras de Maison, dans le cadre d’une mission consistant à vider ou désencombrer un logement, peut aussi s’occuper des oeuvres d’art. Nous travaillons en étroite collaboration avec des experts en objet d’art : nous pouvons revendre les vôtres à votre profit.

Si la valeur est supérieure au prix de notre prestation, vous avez la possibilité de bénéficier d’un débarras indemnisé. Si elle est équivalente, vous aurez un débarras gratuit. Sinon, la somme recueillie vous permet d’obtenir un débarras moins cher.

Minimalisme : 6 défis pour prendre cette direction dès aujourd’hui !

En réponse à cette société de consommation qui pousse sans cesse à acheter sans vraiment réfléchir, une tendance inverse connaît un véritable essor : le minimalisme. À l’opposé du matérialisme, il s’agit de se séparer du superflu, et bien plus encore. Concrètement, les minimalistes font tout pour ne conserver que ce dont ils ont besoin chez eux. Bien plus qu’une décision de ranger ou débarrasser ponctuellement sa maison, il s’agit ici d’un mode de vie à part entière. L’idée vous séduit ? Voici quelques conseils pour vous lancer dès maintenant sur ce chemin.

Face à la société de consommation, certains sont tentés par le minimalisme
Face à la société de consommation, certains sont tentés par le minimalisme

1.   Maison surchargée : on commence par un débarras

Si vous vivez actuellement dans un logement saturé par les appareils électroménagers qui ne fonctionnent plus, les meubles usés dont vous n’avez plus l’utilité, les cartons vides ou encore les encombrants, il faut débarrasser un maximum d’éléments avant toute chose.

Pas de collections ou d'entassement, avec le minimalisme, on donne ce qui ne sert plus
Pas de collections ou d’entassement, avec le minimalisme, on donne ce qui ne sert plus

En effet, on ne se rend pas toujours compte de ce que l’on accumule, mais le travail consistant à tout retirer peut être titanesque.

Afin de choisir la meilleure destination pour chaque objet à débarrasser, l’idéal reste de solliciter les services de Débarras de Maison. Nous ne nous contenterons pas de vider la maison pour commencer votre quête vers le minimalisme : nous vous aiderons à vendre ce qui a de la valeur, à donner à des associations ce qui peut être réutilisé et à bien trier tous les encombrants, pour une mise en déchetterie respectueuse de la planète.

2.   Retirer l’invisible pour libérer un maximum d’espace

Qu’entend-on par objets invisibles ?

Une pile de magazine, des anciens cosmétiques, des papiers - retirez les encombrants qui sont devenus invisibles
Une pile de magazine, des anciens cosmétiques, des papiers – retirez les encombrants qui sont devenus invisibles

Vous avez tous, chez vous, des éléments qui restent à leur place, auxquels vous ne portez plus aucune attention. Il s’agit de décorations qui prennent la poussière, de livres qui n’ont pas été ouverts depuis des décennies, de vieilles pièces de vaisselle jamais sorties ou encore de vêtements qui attendent depuis des années au fond du dressing.

Vous avez pris l’habitude de cohabiter avec ces choses qui ne vous servent plus. Il faut que vous preniez conscience de leur présence — et de leur inutilité — pour mieux vous en débarrasser. Ainsi, ne négligez aucun espace, aucun placard et aucun tiroir : tout ce qui ne sert plus doit quitter votre lieu de vie, si vous souhaitez vous lancer dans le minimalisme.

3.   Abandonner toutes les habitudes de consommation

Pourquoi votre maison était-elle si encombrée ?

Ne vous laissez plus tenter dans les galeries commerciales, contentez-vous de l'essentiel
Ne vous laissez plus tenter dans les galeries commerciales, contentez-vous de l’essentiel

Parce que vous avez pris l’habitude, comme la grande majorité des personnes qui vivent dans notre société de consommation, d’acheter facilement, sans vraiment réfléchir. Un petit coup de cœur qui coûte trois fois rien, un accessoire qui « peut toujours servir », un joli vêtement que l’on n’ose jamais porter sur son dos… Autant d’objets destinés finalement à prendre la poussière et vous encombrer.

Alors quand la maison a enfin été débarrassée de tous ces objets, il faut adopter un nouveau comportement au quotidien. Dans les magasins, on achète uniquement si l’on sait pertinemment que c’est indispensable. Il faut généralement plusieurs années avant de réussir à adopter ce comportement, car l’industrie fait tout le nécessaire pour jouer avec notre cerveau et stimuler notre intérêt au quotidien, avec des promotions, des campagnes marketing et des sollicitations en tous genres.

4.   Lutter contre les petites habitudes qui encombrent inutilement

Accepter un échantillon gratuit dans un magasin, s’abonner à un magazine, recevoir des publicités, continuer à obtenir ses relevés bancaires par courrier : certaines de vos habitudes vous polluent sans même que vous ne puissiez vraiment vous en apercevoir.

Misez sur les emails plutôt que les courriers pour désencombrer l'espace
Misez sur les emails plutôt que les courriers pour désencombrer l’espace

Pour les retirer définitivement de votre routine, faites le point sur tout ce qui sature l’espace à la maison, identifiez toutes les sources d’encombrement et engagez les actions nécessaires pour les supprimer.

Parfois, il suffit juste de penser à poser un autocollant « Pas de publicités » sur la boîte aux lettres, ou de refuser gentiment les produits gratuits distribués dans la rue ou les galeries commerciales. Dans d’autres cas, il faut prendre le temps de se désabonner à un magazine, de demander à la banque et aux assurances de privilégier les démarches dématérialisées… Mais une fois ces formalités effectuées, vous aurez moins de désordre à la maison et vous ferez même des économies (des abonnements en moins, mais aussi une quantité inférieure de courriers à poster, en utilisant plutôt Internet).

5.   Associer minimalisme, solidarité et écoresponsabilité

Ce n’est pas parce que vous devenez minimaliste que vous devez tout jeter sans vous poser de question. Ainsi, quand vous vous trouvez face à des objets qui ne vous servent plus, mais qui fonctionnent encore, ne les jetez pas sans réfléchir. Il ne faut pas que le fait de vider la maison augmente significativement votre impact sur la planète, vous pouvez vous séparer du superflu sans jeter davantage à la poubelle.

Autant que possible, favorisez les dons, le troc ou le réemploi. Tout ce qui n’a pas lieu d’être jeté peut faire le bonheur des plus démunis. Ainsi, avant de jeter une cafetière qui a depuis longtemps été remplacée par une machine à expresso, postez des annonces sur Internet et donnez-la à une famille qui n’a pas les moyens d’en acheter une. De plus, s’il est déconseillé de garder les emballages chez soi, pas question de tout jeter à la poubelle : n’oubliez jamais de recycler !

Le minimalisme, c'est aussi penser à la planète et aux autres
Le minimalisme, c’est aussi penser à la planète et aux autres

6.   Penser minimalisme à tous les moments de la vie

Les véritables adeptes du minimalisme ne se contentent pas de désencombrer leur maison. Si ce mode de vie vous intéresse, vous pouvez aussi bousculer vos habitudes et vous épanouir en dehors de cette société de consommation. Par exemple, le week-end, on peut préférer les sorties en nature aux soirées cinéma. Des alternatives qui ne coûtent rien et apportent tout autant de sensations. Et plutôt que de chercher toujours à pratiquer des loisirs, payer des entrées dans des expositions ou des événements, on peut aussi apprendre à profiter des siens, en toute simplicité.

Certains minimalistes très impliqués abandonnent la voiture et utilisent les transports plus écologiques au quotidien, cherchent à consommer un maximum de produits sans emballages (en achetant « en vrac », notamment), préfèrent cultiver les légumes au jardin et modifient totalement leur mode de vie. À vous de vous approprier cette tendance comme vous le souhaitez : en purifiant uniquement votre intérieur, ou en bouleversant vos habitudes au quotidien.

Avant Noël, débarrassons les coffres à jouets !

Les fêtes de fin d’année approchent : vous le savez peut-être déjà, mais il est toujours conseillé de trier et ranger ses affaires aux périodes adéquates (les habits d’été à la fin du printemps, les accessoires de plage au début de l’été, les gros manteaux en automne, etc.). Il en va de même pour les jouets : avant Noël, vous pouvez très facilement vous débarrasser de ceux qui ne sont plus adaptés à vos enfants. Que faire avec ? Voici plusieurs alternatives pour vous aider à ranger de la meilleure façon possible.

Faites du rangement avant d'être envahi par les cadeaux
Faites du rangement avant d’être envahi par les cadeaux
Continuer la lecture de  « Avant Noël, débarrassons les coffres à jouets ! » 

Mites textiles : faut-il vider tout son dressing ?

Inoffensive pour l’humain, la mite de vêtement est un insecte nuisible et redouté par les particuliers. Difficilement visible à l’œil nu, elle reste longtemps discrète dans l’armoire à vêtements… Mais on s’aperçoit de son arrivée quand on identifie des trous dans les textiles. En effet, elle se nourrit exclusivement des fibres présentes sur vos tee-shirts, pantalons et autres pulls… Comment éviter leur apparition ? De quelle manière procéder pour les repérer au plus vite ? Comment s’en débarrasser ?

Attention aux mites, elles trouent les vêtements
Attention aux mites, elles trouent les vêtements
Continuer la lecture de  « Mites textiles : faut-il vider tout son dressing ? » 

Comment bien distinguer le désordre de l’insalubrité ?

Face à une maison visiblement mal entretenue, dans laquelle les déchets et autres encombrants semblent s’entasser, on a tendance à rapidement s’inquiéter : les habitants sont-ils victimes de syllogomanie ? Faut-il intervenir pour les aider et rétablir la situation ? Retrouvez quelques conseils utiles pour distinguer le simple désordre d’une insalubrité dangereuse, et envisager les mesures nécessaires en fonction de chaque cas.

La notion d'insalubrité se base sur des critères bien précis
La notion d’insalubrité se base sur des critères bien précis
Continuer la lecture de  « Comment bien distinguer le désordre de l’insalubrité ? » 

Je débarrasse ma maison pour me lancer dans la location saisonnière !

De plus en plus de particuliers se lancent dans la location saisonnière : quel que soit votre secteur géographique, vous pouvez mettre votre maison, votre appartement — ou même une chambre d’ami — à disposition des voyageurs de passage. Cette pratique vous permet d’arrondir vos fins de mois voire, dans le meilleur des cas, de vous constituer une véritable source de revenus complémentaires. Mais si l’emplacement que vous souhaitez présenter est trop encombré, il est indispensable de ranger, trier et nettoyer les lieux pour les rendre attrayants et optimiser vos chances de trouver un locataire. Zoom sur une situation typique dans le cadre de laquelle Débarras de Maison peut vous aider !

Débarrasser un petit appartement dans un immeuble de caractère pour le louer ensuite sur Airbnb
Débarrasser un petit appartement dans un immeuble de caractère pour le louer ensuite sur Airbnb
Continuer la lecture de  « Je débarrasse ma maison pour me lancer dans la location saisonnière ! » 

Pourquoi devrions-nous donner davantage ?

Quand un objet ne sert plus à la maison, on se demande souvent s’il peut encore avoir une valeur sur le marché… Mais avant de jeter ces différents éléments qui ne pourront pas vous rapporter grand-chose, pensez toujours au don, un réflexe qui profitera à tous ! Sur Internet, il existe mille méthodes pour entrer en contact avec des personnes intéressées par vos dons. Afin de moins vous encombrer et d’être mieux organisé chez vous, n’hésitez plus avant de vous lancer.

Pour moins vous encombrer et être plus solidaires, prenez l’habitude de donner !
Pour moins vous encombrer et être plus solidaires, prenez l’habitude de donner !
Continuer la lecture de  « Pourquoi devrions-nous donner davantage ? » 

RGPD : quels impacts pour les entreprises qui archivent beaucoup de papiers ?

Vous avez certainement entendu parler, ces dernières semaines, des 4 lettres RGPD. Le Règlement pour la Protection des Données Personnelles, concernant toutes les entreprises qui collectent celles de leurs clients et prospects, est entré en vigueur fin mai 2018. À l’heure où certains organismes ont encore des difficultés pour respecter toutes les exigences de cette nouvelle loi, ceux qui cumulent beaucoup d’informations sur papier se posent aussi des questions : comment protéger les renseignements que l’on a consignés sur des documents physiques ? Quelles démarches effectuer pour rester conforme à la réglementation européenne ?

Le RGPD concerne aussi les documents papier
Le RGPD concerne aussi les documents papier
Continuer la lecture de  « RGPD : quels impacts pour les entreprises qui archivent beaucoup de papiers ? » 

Vente d’une maison : faut-il vider tous les meubles ?

Pas toujours simple de vendre vite une maison ou un appartement. Si vous doutez de l’attractivité du bien que vous souhaitez céder, si vous savez qu’il sera compliqué de trouver un acquéreur, n’oubliez pas qu’il existe des petites astuces plutôt aisées à mettre en œuvre – et peu coûteuses – dans l’optique de sublimer chaque pièce de façon subtile lors de la vente d’une maison. Est-il préférable d’organiser les visites quand tout est vide ? Faut-il, au contraire, laisser quelques meubles pour mieux se projeter ? Le choix dépendra essentiellement de l’atmosphère qui règne actuellement dans l’habitat !

Il ne faut pas encombrer les pièces, mais on peut garder quelques meubles pour le home-staging
Il ne faut pas encombrer les pièces, mais on peut garder quelques meubles pour le home-staging
Continuer la lecture de  « Vente d’une maison : faut-il vider tous les meubles ? » 

Comment stocker vos vêtements, couettes et affaires d’hiver ?

Les belles journées pointent le bout de leur nez, et vous commencez à ressentir un peu trop de chaleur sous votre couette d’hiver — sans compter que les doudounes et autres gants et écharpes traînent au fond du placard. Sachant qu’il est indispensable d’optimiser l’espace pour mieux se sentir chez soi, découvrez tous nos conseils pour ranger vos affaires d’hiver et les retrouver facilement le moment venu.

Aussi douillette soit-elle, votre couette épaisse va vous encombrer cet été
Aussi douillette soit-elle, votre couette épaisse va vous encombrer cet été
Continuer la lecture de  « Comment stocker vos vêtements, couettes et affaires d’hiver ? » 
Visit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On TwitterCheck Our Feed

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 08 16 87 59

06 17 54 29 89


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter

blog  Google+