Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Quelles sont les solutions pour se débarrasser de la vieille vaisselle ?

Dans les habitations, on a tendance à accumuler la vaisselle : celle que l’on achète, mais aussi celle que nous donnent parfois nos parents, grands-parents et autres membres de la famille.

Au final, bien souvent, on possède plus d’assiettes et autres verres que nécessaire. Si vous envisagez de ranger votre domicile et de vous débarrasser de la vaisselle inutilisée, lisez ces quelques lignes susceptibles de vous aider à trouver la solution la plus adaptée !

Peut-on recycler la vieille vaisselle ?

La vieille vaisselle n’est pas recyclable jetez la consciencieusement 
La vieille vaisselle n’est pas recyclable jetez la consciencieusement

Concrètement, la plupart des éléments de vaisselle sont constitués des matières suivantes : le verre, la porcelaine, la faïence, la terre cuite, l’inox, l’argent ou encore l’étain. Continuer la lecture de  « Quelles sont les solutions pour se débarrasser de la vieille vaisselle ? » 

Comment identifier et connaître la valeur d’un meuble ancien ?

Vous envisagez de faire le vide dans votre maison ou dans celle d’un proche – et vous trouvez un certain nombre de meubles d’apparence ancienne.

Malgré tout, sans connaissances précises liées au monde du meuble ancien, il est très difficile de connaître la valeur de ces différentes armoires, commodes et autres chaises en bois.

Plusieurs essences, du sapin au chêne, peuvent avoir de la valeur, sachant que certains styles bien particuliers sont très recherchés des antiquaires.

Retrouvez quelques conseils pour identifier un meuble ancien, en vue d’évaluer sa valeur potentielle sur le marché ou encore de comprendre les critères qui font augmenter ou baisser le prix de vente potentiel.

Continuer la lecture de  « Comment identifier et connaître la valeur d’un meuble ancien ? » 

Organiser son débarras de maison par catégorie d’objets

Vider une maison est un travail complexe : on y trouve des objets en tous genres, dont certains sont à jeter – tandis que d’autres peuvent être revendus et représentent une certaine valeur financière. Comment s’organiser pour débarrasser une maison efficacement et choisir le meilleur traitement pour chaque objet ?

La meilleure solution est probablement de classer les objets, afin de gagner du temps et de l’énergie.

Les encombrants et déchets : à traiter rapidement

Parfois, le débarras d’une maison implique de se trouver face à une grande quantité d’encombrants sans aucune valeur, devant simplement être jetés.

C’est souvent le cas lorsque l’on se trouve dans le domicile d’une victime du syndrome de Diogène. Mais cela arrive également dans de nombreux autres logements, quand la personne qui y réside n’est pas très ordonnée.

Continuer la lecture de  « Organiser son débarras de maison par catégorie d’objets » 

Débarras d’une succession : l’action de la société Débarras de Maison.

Vincent Ballion a perdu, à l’âge de 52 ans, sa mère de 92 ans. Madame Ballion vivait seule depuis 15 ans, puisque son mari était décédé à l’aube de sa 78ème année.

Après la perte de son mari, Madame Ballion n’a jamais trouvé l’énergie pour vider son armoire, vendre ou donner sa collection de livres ou encore chercher un preneur pour son piano, un instrument de valeur sur lequel il jouait très souvent de son vivant.

Au décès de sa mère, Vincent Ballion s’est retrouvé face à une maison particulièrement surchargée.

Debarrasser-maison-suite-deces-proche-travail-difficile
Débarrasser une maison suite au décès d’un proche, un travail difficile

Sa mère n’était pas quelqu’un de très désordonné – mais elle avait accumulé, au fil des années, une quantité impressionnante d’objets en tous genres. Ajoutés à ceux de son mari, ces derniers participaient au découragement de Vincent Ballion, qui ne se voyait définitivement pas vider seul cette grande maison gorgée de doux souvenirs.

Continuer la lecture de  « Débarras d’une succession : l’action de la société Débarras de Maison. » 

Vieux livres par dizaines ou centaines : que faire ?

Les amateurs de lecture et individus ayant accumulé les années d’études ont souvent, chez eux, une bibliothèque particulièrement bien nourrie. Parfois, les livres s’accumulent et sont présents par centaines dans les familles.

Bien souvent, il est impossible – sur le plan psychologique – d’imaginer jeter tous ces objets, renfermant des connaissances, des histoires de qualité ou encore des textes d’écrivains qui vous tiennent à cœur.

Quand on possède une infinité de livres, il faut commencer à trier
Quand on possède une infinité de livres, il faut commencer à trier

Pourtant, devant la volonté de gagner de l’espace dans votre maison, il peut être particulièrement judicieux de songer à retirer vos multiples livres : que faire pour ne pas les jeter ? Quelles sont les solutions possibles pour accorder une seconde vie à vos livres ? Voici quelques réponses susceptibles d’intéresser les petits et grands lecteurs…

Continuer la lecture de  « Vieux livres par dizaines ou centaines : que faire ? » 

« Je ne sais pas jeter » : comment apprendre à faire du tri chez soi ?

Au quotidien, vous êtes plutôt du genre à accumuler les objets inutiles et ressentez de réelles difficultés rien qu’à l’idée de faire un petit tri. Rassurez-vous, si certains individus victimes du syndrome de Diogène entassent compulsivement – et de façon maladive – une quantité inestimable d’objets en tous genres, vous n’êtes pas forcément en situation de détresse psychologique. En effet, quelques personnes sont tout simplement peu ordonnées, manquent de temps ou n’ont pas pris la bonne habitude de jeter ce qui ne sert plus, ce qui les amène parfois à vivre dans un intérieur trop encombré. Voici quelques conseils afin de vous aider, au quotidien, à réussir à jeter sans éprouver de sensation de manque.

La syllogomanie, une maladie psychiatrique grave
La syllogomanie, une maladie psychiatrique grave

Discerner la syllogomanie maladive de la simple tendance à accumuler

Nous vivons aujourd’hui dans une société où, très rapidement, on parle de troubles psychiatriques. Dans le cas des personnes ayant tendance à ne pas jeter les objets inutiles, il existe une maladie, la syllogomanie. Elle se manifeste chez des sujets très fragiles sur le plan psychiatrique, souvent isolés et peut, facilement, apparaître ou s’accroître après un événement difficile comme la perte d’un être cher ou une séparation douloureuse. Dans tous les cas, la syllogomanie – également appelée « syndrome de Diogène » — est une maladie à part entière, nécessitant une prise en charge médicale. Dans le logement d’un syllogomane, on trouve généralement une quantité incroyable d’objets inutilisés, qui n’ont visiblement pas été bougés depuis des mois, voire des années. La poussière et la saleté ont tendance à s’accumuler, les emballages vides restent au même endroit pendant une durée indéfinie – et l’état global de l’habitat s’altère, à cause d’une véritable négligence. Certains syllogomanes accumulent également des objets d’une même catégorie qu’ils entassent, comme des journaux, par exemple. En parallèle, la personne est repliée sur elle-même, refuse de l’aide et commence à montrer de l’angoisse dès lors qu’on s’approche de son « territoire ». Vous l’aurez compris, le syndrome de Diogène relève de la psychiatrie et ne doit pas être confondu avec la simple tendance à accumuler.

Continuer la lecture de  « « Je ne sais pas jeter » : comment apprendre à faire du tri chez soi ? » 

Zoom sur le cagibi ou le débarras : cette pièce qui n’en est pas une !

Aujourd’hui, beaucoup de logements possèdent une pièce qui, en réalité, n’en est pas vraiment une : appelée « débarras », « remise » ou encore « cagibi », elle sert tout simplement à entreposer ce dont on n’a pas l’utilité à un instant T.

Si elle se révèle bien souvent pratique pour ranger des objets ne servant pas toute l’année (mobilier de jardin, décorations de Noël, etc.), elle peut parfois – très vite – s’encombrer d’objets futiles et, finalement, devenir un fardeau pour la famille.

Dans ce cas de figure, l’idéal est d’appeler les professionnels de l’entreprise Débarras de Maison, pour faire le vide et redonner à cet espace son utilité de base.

Le cagibi au cours de l’histoire : un passé étonnant

Contre toute attente, la notion de débarras ou de cagibi ne date pas d’hier.

En effet, si le terme « cagibi » a été usité pour la première fois au cours du XXème siècle, les habitants ont – à toutes les époques – disposé d’un espace servant de cagibi, ne méritant pas d’être considéré comme une pièce.

Continuer la lecture de  « Zoom sur le cagibi ou le débarras : cette pièce qui n’en est pas une ! » 

L’objet d’art : comment le reconnaître ? Où le vendre ?

Nous avons tous, dans nos greniers ou au beau milieu de nos bibelots, des objets dont nous ignorons l’origine exacte, qui pourraient être sans aucune valeur ou, au contraire, nous permettre de gagner une jolie somme en les revendant.

En réalité, sans connaissances précises liées au monde de l’art, il est très difficile – voire généralement impossible – de bien reconnaître un objet d’art. Pour savoir si un tel bien se cache parmi vos effets personnels, voici quelques informations utiles à connaître.

Continuer la lecture de  « L’objet d’art : comment le reconnaître ? Où le vendre ? » 

L’estimation d’un objet ancien : déroulement et conseils

Beaucoup de personnes possèdent, parmi leurs objets personnels, des biens de valeur qu’elles souhaitent revendre. Naturellement, afin d’obtenir le meilleur prix d’un objet ancien, il est indispensable de réaliser une estimation à la fois fiable et réaliste.

Voici quelques éléments pour mieux comprendre en quoi consiste une estimation et, ensuite, prendre les décisions les plus appropriées quant à l’avenir du bien en question.

L’estimation : un outil pour connaître la valeur financière d’un objet

Par définition, l’estimation consiste à donner un ordre de prix concernant un objet ancien. Ce dernier se base sur plusieurs critères comme l’état du marché, la demande chez les antiquaires ou encore les résultats précédents sur des objets similaires vendus aux enchères.

Concrètement, un même objet a un prix très évolutif sur le marché : avec le temps, il a autant de chances d’augmenter que de baisser de façon conséquente. Puisque la demande est très fluctuante, les prix de vente indexés sur elle sont forcément inégaux avec le temps.

Continuer la lecture de  « L’estimation d’un objet ancien : déroulement et conseils » 

Les encombrants ménagers : un enjeu considérable pour l’environnement

Par définition, les encombrants ménagers désignent la part des déchets provenant d’une activité réalisée de manière occasionnelle. Concrètement, puisqu’elles sont trop lourdes et/ou trop volumineuses, ces ordures ne peuvent pas être traitées dans le cadre du ramassage traditionnel réalisé par les communes.

Puisqu’ils représentent un danger pour la circulation et peuvent occasionner une gêne voire de la pollution, ces encombrants sont éliminés selon une loi datant du 15 janvier 1975 et modifiée en 1992.

6 millions de tonnes de déchets ménagers produites chaque année

Chaque année, les ménages produisent – en moyenne – 6 millions de tonnes d’encombrants, selon une enquête menée en 2007 par l’ADEME. Cette même étude stipule que les encombrants représentent 13 % des déchets des ménages.

volume-encombrants-menagers-genere-par-famille-important
Le volume des encombrants ménagers généré par chaque famille est important

Ainsi, si leur production est occasionnelle, elle est si conséquente qu’elle concerne, à la fin de l’année, plus d’un dixième des ordures émises par une famille.

Naturellement, la gestion de ces déchets représente un coût que l’on ne peut négliger : en 2009, la dépense pour traiter ces objets jetés a été évaluée à 11 milliards d’euros.

Continuer la lecture de  « Les encombrants ménagers : un enjeu considérable pour l’environnement » 

Visit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On TwitterCheck Our Feed

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 17 54 29 89

06 08 16 87 59


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter

blog  Google+