Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Nos conseils pour mettre en place votre compost alimentaire, avec ou sans jardin !

Vous le remarquez sans aucun doute quand vous videz vos poubelles : les déchets alimentaires prennent une place considérable, alors même qu’ils représentent un véritable potentiel. Plutôt que d’alourdir votre facture en retrait d’ordures ménagères, pourquoi ne pas se lancer dans la gestion d’un compost ? C’est très simple, peu contraignant et accessible à tous. Contrairement à ce que l’on croit assez souvent, rien ne vous oblige à avoir un jardin pour donner une seconde vie à vos déchets organiques.

Le compost séduit de plus en plus de Français
Le compost séduit de plus en plus de Français

Le compost quand on vit en appartement, comment est-ce possible ?

Les composts collectifs

Quand vous emménagez dans une nouvelle résidence, n’hésitez pas à vous renseigner en mairie sur les alternatives existantes dans votre quartier.

Des composts collectifs sont peut-être en place près de chez vous, renseignez-vous
Des composts collectifs sont peut-être en place près de chez vous, renseignez-vous

De plus en plus de communes mettent en place des composts collectifs pour inciter les habitants à tous participer, en réduisant le poids de leurs déchets ménagers et en limitant leur empreinte carbone grâce au compostage.

Si vous avez un compost collectif proche de chez vous, il vous suffit de stocker vos déchets alimentaires dans une poubelle dédiée chez vous, puis d’aller les transvaser de temps en temps sur le lieu du compost. Vous n’avez aucune contrainte d’installation ou d’entretien à envisager, puisque le compost ne vous appartient pas. Vous remarquerez logiquement que vous aurez moins souvent à vider la poubelle… Et si votre municipalité pratique la redevance incitative (en faisant payer les habitants qui jettent le plus dans les ordures ménagères), vous ferez des économies significatives.

Le lombricompostage

Si vous avez un peu d’espace chez vous, vous pouvez même gérer votre propre compost dans un appartement, grâce au système du lombricomposteur. Il se compose de 4 bacs encastrables posés sur un trépied et d’un couvercle refermant l’ensemble. Sur le bac inférieur, vous installez un robinet pour lombricomposteur que vous trouvez dans un magasin spécialisé. La pose doit être totalement étanche : aidez-vous pour cela d’un joint de silicone.

Le lombricompostage en appartement, simple et sans danger
Le lombricompostage en appartement, simple et sans danger

Dans l’un des bacs, confectionnez une litière à base de terreau, de papier journal, de carton déchiqueté, de coquilles d’œufs broyés et d’un peu d’eau. Ajoutez-y 250 grammes de vers spécifiques pour lombricompostage par habitant. Par exemple, pour une famille de 4 personnes, on a besoin d’un kilogramme de vers. Au-dessus de la litière dans laquelle se trouvent les vers, installez un papier journal humide, puis posez le couvercle. Vous pourrez commencer à utiliser le compost au bout de deux semaines, quand les vers se seront adaptés à leur lieu de vie.

Une fois que le système est bien en place, récoltez le lombrithé à l’aide du robinet de temps en temps, pour réduire l’humidité à l’intérieur du compost. Il peut vous servir comme engrais pour vos plantes, en le mélangeant dans un volume d’eau 10 fois supérieur à la quantité de matière. Tous les 3 à 6 mois, quand les bacs sont remplis, effectuez l’entretien qui consiste à transférer les contenus, faire redescendre les vers et remettre un bac vide tout en haut de l’installation.

Le compost de jardin : une pratique extrêmement simple

Si vous avez un jardin, il sera bien évidemment encore plus facile d’installer votre propre compost. Très concrètement, il vous suffit d’entasser ou d’accumuler dans un trou tous les déchets compatibles, pour laisser la nature faire le travail à votre place. Cependant, puisque cette méthode peut générer des nuisances visuelles et olfactives, on préfère parfois l’usage de bacs en bois ou plastique. Le compostage est alors plus rapide et moins gênant pour l’entourage.

Rien ne vous oblige à dépenser des sommes considérables dans l’acquisition de matériel : un bac de compostage peut très bien être construit avec des objets issus de la récupération !

Les bonnes pratiques du compost : ce que l’on peut faire et ce que l’on ne doit pas faire

À l’heure où beaucoup de Français sont préoccupés à l’idée de réduire leurs déchets, pour être moins encombrés à la maison et pour limiter leur empreinte écologique, le compost se développe partout, y compris en ville. Pour les néophytes, voici quelques conseils qui permettront de débuter avec les bonnes bases.

Ce que l’on peut mettre au compost

Tout le monde n’est pas foncièrement d’accord sur ce que l’on peut mettre dans un compost : certains évitent volontairement les matières issues d’animaux (viande, poisson) pour ne pas trop attirer les asticots, alors même qu’il s’agit de déchets organiques totalement compatibles avec le compost.

Tous les restes de fruits et légumes sont admis au compost
Tous les restes de fruits et légumes sont admis au compost

Cependant, d’une manière générale, sachez que vous pouvez incorporer tous vos déchets verts (feuilles, branchages), vos coquilles d’œufs, vos pelures et trognons de fruits et légumes (y compris les oranges et les oignons). Le thé, le marc de café ainsi que l’essuie-tout biodégradable font aussi partie des éléments que l’on peut introduire dans son compost.

Ce qu’il ne faut pas mettre au compost

Il ne faut jamais introduire un seul élément exclu du compost à l’intérieur, au risque d’en perturber l’équilibre ou de le rendre totalement inexploitable.

Les plastiques sont évidemment proscrits du compost
Les plastiques sont évidemment proscrits du compost

Parmi les éléments concernés, on cite les tissus synthétiques, le plastique, le métal, le verre, les gros bois et les bois exotiques, les couches et protections intimes, les litières d’animaux ou encore la terre et le sable.

Les meilleurs composts sont les plus équilibrés

Finalement, le secret d’un compost de qualité réside dans son équilibre entre les quantités de carbone et d’azote. Mais comment les maîtriser lorsque l’on ne connaît rien à la chimie ? Plus simplement, il faut que le rapport entre les déchets lourds en carbone (bruns, durs et secs) soit équitable avec celui des déchets lourds en azote (verts, mous et mouillés).

De nombreuses ressources sur Internet peuvent vous aider à diminuer vos déchets grâce au compost. Et si vous avez aussi besoin de réduire vos encombrants à la maison, notez qu’il peut être utile de recourir à un débarras pour retirer tout ce qui ne concerne pas les déchets organiques (meubles, literie, linge de maison, électroménager, etc.). Contactez-nous pour en savoir plus !

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 17 54 29 89

06 08 16 87 59


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter