Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Débarras de maison, déménagement : que faire des résidus domestiques dangereux ?

Par définition, les résidus domestiques dangereux (parfois désignés par l’acronyme « RDD ») sont issus de produits d’usage courant et représentent une menace, autant pour l’Homme que pour l’environnement. Ils peuvent poser problème quand on doit déménager ou débarrasser sa maison, car leur traitement nécessite une démarche spécifique. Découvrez quels sont les éléments concernés par cette réglementation, et comment respecter la loi face à ces substances.

Vous possédez peut-être des RDD dont vous ignorez la dangerosité
Vous possédez peut-être des RDD dont vous ignorez la dangerosité

Des résidus domestiques dangereux dont l’impact est largement sous-estimé

Il existe de nombreux RDD, et certains le sont alors même que les Français les jettent sans traitement particulier, car ils ignorent le danger qu’ils représentent. Les médicaments, par exemple, font partie de ces déchets qui nécessitent quelques précautions, tout comme certains produits d’entretien et même les téléphones portables.

Ce genre de sigle doit attirer votre attention
Ce genre de sigle doit attirer votre attention

D’une manière générale, les produits qui contiennent – ou sont – des résidus domestiques dangereux contiennent un insigne (logo carré jaune encadré de noir) avec différents motifs :

  • La tête de mort « T » pour toxique
  • L’arbre et le cadavre de poisson « N » pour dangereux pour l’environnement
  • Les croix « Xn » pour nocif ou « Xi » pour irritant
  • La bombe « E » pour explosif
  • Les tubes à essai avec réaction « C » pour corrosif
  • La flamme avec un cercle vide à la base « O » pour comburant
  • La flamme simple « F » pour facilement inflammable

Quel que soit l’insigne, on conseille avant tout de limiter l’usage de ces produits et de les solliciter uniquement quand aucune autre alternative plus « verte » existe. Par exemple, si certaines peintures sont particulièrement dangereuses, on commercialise désormais des préparations à l’eau, clairement moins nocives. Il en va de même pour les détergents, que l’on peut remplacer par du bicarbonate de soude ou du savon noir dans la majorité des cas.

De plus, ces produits ne doivent jamais être jetés aux ordures ménagères, dans la nature ou dans les canalisations. Il ne faut surtout pas, non plus, les mélanger entre eux. Leur stockage peut nécessiter des précautions particulières s’ils sont inflammables et, enfin, on ne s’en débarrasse pas n’importe comment, même quand on doit vider rapidement une maison ou effectuer un déménagement.

Que faire de vos Résidus Domestiques Dangereux ?

Les entreprises comme Débarras de Maison, habituées à traiter des déchets parfois sensibles, sont en mesure de rediriger les RDD dans les bonnes filières.

Les déchetteries peuvent reprendre la plupart des résidus domestiques dangereux
Les déchetteries peuvent reprendre la plupart des résidus domestiques dangereux

En revanche, si vous sollicitez simplement des déménageurs pour passer d’un logement à l’autre, ces derniers sont susceptibles de refuser le transport de certains éléments, ce qui vous obligera à trouver vous-même les bonnes alternatives (ou à demander un devis à Débarras de Maison, si vous faites face à une grande quantité d’encombrants).

1.     Les ampoules

Même quand il s’agit d’ampoules basse consommation, vos luminaires sont des RDD et doivent être recyclés par des professionnels compétents.

Ne jetez jamais vos ampoules dans les ordures ménagères
Ne jetez jamais vos ampoules dans les ordures ménagères

Vous pouvez théoriquement les rapporter dans le magasin où vous les avez achetés, ou dans n’importe quel point qui en commercialise. Certaines déchetteries les reprennent également. Attention, les lampes halogènes ou à incandescence restent des déchets ménagers.

2.     Les piles et accumulateurs

Les piles électriques sont à usage unique, tandis que les accumulateurs peuvent être rechargés. Quoi qu’il en soit, ces deux éléments entrent dans la catégorie des RDD. Seules les piles salines et alcalines ne sont pas dangereuses. Déposez vos piles et batteries dans les points de collecte de la grande distribution, et ne les stockez pas trop longtemps chez vous : cela ne vous nuira pas, mais on perd du potentiel, car ces déchets sont recyclables entre 50 et 70 %.

3.     Les peintures et solvants

S’ils nécessitent des précautions à l’usage, ces produits ne peuvent pas – non plus – être jetés à la poubelle, sur les sols ou dans les égouts. Il faut apporter tous les résidus en déchetterie, y compris les pots souillés et les chiffons et emballages qui ont été en contact avec la substance.

4.     Les huiles de vidange

Beaucoup de particuliers se lancent dans la vidange de leur voiture sans passer par un garage, pour faire des économies.

Votre garagiste doit accepter de reprendre votre huile de vidange
Votre garagiste doit accepter de reprendre votre huile de vidange

Cela est tout à fait possible, mais il faut bien récupérer l’huile usagée dans un récipient spécifique, étanche et bien fermé. Le tout doit ensuite être déposé en garage ou en déchetterie : tous reprennent ce RDD gratuitement.

5.     Pesticides, herbicides, anti-nuisibles

Tous les produits chimiques du jardin (produits phytosanitaires non utilisés ou emballages vides de produits phytosanitaires) doivent être rapportés dans des contenants fermés hermétiquement en déchetterie. Il faut limiter leur usage autant que possible.

6.     Les résidus contenant de l’amiante

On retrouve souvent de l’amiante quand on fait des travaux, au niveau des revêtements de sols, faux-plafonds ou encore dans les cloisons. Tous les éléments qui contiennent de l’amiante lié (non friable) peuvent être déposés dans des lieux de collecte spécialisés, au sujet desquels votre mairie peut vous renseigner. L’amiante friable, quant à elle, doit exclusivement être pris en charge par une entreprise agréée pour son retrait.

7.     Les médicaments et produits de soin

Contre toute attente, la simple plaquette sur laquelle il reste quelques comprimés nécessite aussi un traitement particulier : il faut la rapporter en pharmacie. D’autres produits liés à la santé sont plus sensibles : les thermomètres à mercure (à rapporter en déchetterie ou en pharmacie), les aiguilles et seringues (toujours collectées dans des boîtes jaunes recueillies par des filières spécifiques), les radiographies non numériques (à rapporter au radiologue et aux pharmaciens qui les acceptent).

Dans la mesure du possible, on remplace les produits toxiques par des alternatives plus naturelles
Dans la mesure du possible, on remplace les produits toxiques par des alternatives plus naturelles

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 17 54 29 89

06 08 16 87 59


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter