Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Quels sont les recours pour un propriétaire dont le locataire est atteint du syndrome de Diogène ?

Également connu sous l’appellation « syllogomanie », le syndrome de Diogène est un trouble psychiatrique entraînant, chez ses victimes, une manie compulsive d’entasser des objets chez eux. Dans ses formes les plus graves, la maladie engendre un repli sur soi total, si bien que la victime n’émet aucun appel à l’aide – et à même tendance à s’enfoncer dans ses problèmes. Si le mal-être dont souffre l’individu est un problème à régler en priorité, d’autres ennuis peuvent venir compliquer la situation. En effet, quels sont les leviers d’action pour le propriétaire du logement, quand il sait pertinemment les soucis de son locataire ? Que peut-il faire pour éviter la dégradation prématurée des lieux ?

Côté propriétaire, la syllogomanie pose aussi problème
Côté propriétaire, la syllogomanie pose aussi problème

Comment faire la différence entre récupération et syllogomanie ?

Dans une société où les considérations écologiques prennent une place de plus en plus significative, beaucoup de sujets se lancent dans la récupération, afin de consommer le moins possible – et de solliciter la majeure partie du temps des accessoires de second emploi au quotidien. Cependant, quand la récupération devient une véritable passion, la personne dont il est question peut être amenée à accumuler des quantités importantes d’objets à priori sans utilité chez elle. Comment distinguer le hobby du trouble du comportement ? À partir de quel moment doit-on s’inquiéter et penser à la syllogomanie ?

L'entassement compulsif et la récupération ne se manifestent pas de la même manière
L’entassement compulsif et la récupération ne se manifestent pas de la même manière

Connaissez-vous la bibliomanie, une maladie proche de la syllogomanie ?

Alors même que la syllogomanie désigne une maladie se traduisant par l’accumulation d’objets en tout genre dans le logement, la bibliomanie se révèle plus ciblée. Les personnes qui en sont atteintes ne se contentent pas d’entasser des déchets, des emballages ou des objets qui leur tiennent à cœur : elles conservent des quantités incroyables de livres chez elles. Mais encore une fois, comme dans le cas du syndrome de Diogène (ou syllogomanie), le trouble est si fort qu’il a des répercussions sur la qualité de vie, l’habitat lui-même et l’état psychologique de la victime.

L'accumulation d'une quantité importante de livres peut aussi être maladive
L’accumulation d’une quantité importante de livres peut aussi être maladive

Quand la syllogomanie s’aggrave : quels signes doivent alerter ? Quand débarrasser la maison ?

La syllogomanie, ou syndrome de Diogène, est fréquemment abordée sur les sites de Débarras de Maison, et pour cause : régulièrement, nous intervenons chez des particuliers victimes de troubles d’accumulation compulsive. Complètement désarmés devant cette maladie psychiatrique qui les ronge, ils ne trouvent aucune autre solution que celle de solliciter des intermédiaires, une entreprise spécialisée dans le débarras, pour vider la maison et accélérer la guérison. À partir de quel moment, face à la syllogomanie, faut-il vraiment s’inquiéter ? Quels sont les signes d’aggravation ? Quand débarrasser ? Si l’intervention de professionnels de la santé reste incontournable, voici quelques conseils que nous pouvons donner à notre échelle, pour prendre la situation en main dès que possible.

Syllogomanie et entassement compulsif, plusieurs signes peuvent alerter
Syllogomanie et entassement compulsif, plusieurs signes peuvent alerter

Ma maison est surchargée : qui peut m’aider à la désencombrer ?

Vous n’en pouvez plus de vivre dans une maison qui croule sous les objets à débarrasser : comment résoudre la situation ? Bien souvent, la solitude ne fait qu’aggraver le cas. En effet, les personnes désemparées face à l’état de leur logement ne prennent plus le temps de le désencombrer, de le nettoyer, n’essaient même plus de faire le minimum de rangement nécessaire. On en vient progressivement à vivre dans des espaces malsains, saturés par des éléments sans aucune utilité. Pour quitter rapidement cette situation qui nuit à votre sérénité, plusieurs aides extérieures existent : nous faisons le point sur toutes les opportunités qui s’ouvrent à vous !

Des outils existent pour vous aider à ranger la maison
Des outils existent pour vous aider à ranger la maison

Le syndrome de Diogène : une prise en charge pluridisciplinaire

Le syndrome de Diogène — ou syllogomanie — est une maladie psychiatrique touchant des personnes de tous horizons. Ce trouble se manifeste progressivement et, dès lors qu’il est à un état avancé, les conséquences sur le patient peuvent être dramatiques. Celui-ci, dans un climat d’angoisse et souvent même de dépression, accumule compulsivement tout un tas d’objets, généralement insignifiants, parfois inutiles (dans certains cas, ce sont des journaux et des emballages qu’il faudrait tout simplement jeter). À terme, l’habitat du malade est encombré, voire insalubre : pour en finir avec ce problème de taille, une prise en charge pluridisciplinaire est indispensable.

La syllogomanie est un trouble psychologique entraînant un entassement compulsif d'objets inutilisés dans le logement
La syllogomanie est un trouble psychologique entraînant un entassement compulsif d’objets inutilisés dans le logement

Syllogomanie : quels sont les premiers signes ?

La syllogomanie est une maladie psychiatrique dont les conséquences sur les victimes et leur entourage peuvent être importantes. Chez le patient, elle se traduit par un trouble dit « d’accumulation compulsive ». Concrètement, le sujet entasse une quantité très importante d’objets en tous genres chez lui : dans les cas les plus extrêmes, la circulation entre les pièces est compliquée à cause de l’encombrement. De plus, le désordre, lorsqu’il est trop prononcé dans le logement, peut mener à des problèmes d’hygiène sérieux (moisissure, champignons, envahissement de nuisibles). Comment identifier cette maladie ? Quels sont les signes qui doivent alerter ? Découvrez les principales caractéristiques de ce syndrome afin d’y faire face de la meilleure façon possible.

La syllogomanie se présente sous la forme d'un trouble d'entassement compulsif
La syllogomanie se présente sous la forme d’un trouble d’entassement compulsif

Syndrome de l’écureuil : pourquoi gardent-ils tout ça ?

La syllogomanie touche souvent les personnes seules
La syllogomanie touche souvent les personnes seules

Connue sous le terme de syndrome de Diogène ou de l’écureuil, la syllogomanie est une maladie psychologique grave, poussant ses victimes à accumuler une quantité importante d’objets inutilisés dans un logement.

Le plus souvent, ces personnes achètent ou conservent de façon compulsive des journaux, des emballages ou des choses sans grande utilité.

Parfois même, il s’agit clairement d’encombrants qui s’entassent et deviennent, au fil du temps, néfastes pour la qualité de vie de la victime, qui baisse considérablement.

« Je ne sais pas jeter » : comment apprendre à faire du tri chez soi ?

La syllogomanie, une maladie psychiatrique grave
La syllogomanie, une maladie psychiatrique grave

Au quotidien, vous êtes plutôt du genre à accumuler les objets inutiles et ressentez de réelles difficultés rien qu’à l’idée de faire un petit tri. Rassurez-vous, si certains individus victimes du syndrome de Diogène entassent compulsivement – et de façon maladive – une quantité inestimable d’objets en tous genres, vous n’êtes pas forcément en situation de détresse psychologique. En effet, quelques personnes sont tout simplement peu ordonnées, manquent de temps ou n’ont pas pris la bonne habitude de jeter ce qui ne sert plus, ce qui les amène parfois à vivre dans un intérieur trop encombré. Voici quelques conseils afin de vous aider, au quotidien, à réussir à jeter sans éprouver de sensation de manque.

Comment débarrasser la maison d’une victime du syndrome de Diogène ?

syndrome-de-diogene-engendre-devastation-logement
Le syndrome de Diogène engendre la dévastation du logement

Le syndrome de Diogène, également connu sous le nom de la maladie de la syllogomanie, désigne le comportement d’une personne instable sur le plan psychologique.

Le plus souvent, cette dernière vit dans une situation de négligence totale : alors même qu’elle ne pense pas forcément à se laver régulièrement, elle a tendance à accumuler des objets chez elle – le tout sans jamais prendre le temps de faire du nettoyage.

Au final, si on laisse le trouble s’installer durablement, la maison de la victime du syndrome de Diogène devient très sale, lourdement encombrée et globalement invivable.

À ce moment, ce sont souvent les proches qui tirent la sonnette d’alarme et contactent des professionnels, pour réaliser un débarras de maison complet. Cependant, devant des personnes réellement fragiles, les démarches à entreprendre sont spécifiques.

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 17 54 29 89

06 08 16 87 59


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter