Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Deuil : comment limiter la charge émotionnelle des « objets qui restent » ?

Le sujet est si complexe qu’il fait l’objet d’un livre, nommé « Comment j’ai vidé la maison de mes parents ». Dans cet ouvrage publié au début des années 2000, Lydia Flem évoque le traitement qu’elle a dû envisager pour « ces objets qu’on ne lui a pas donnés », affirmant même que l’héritage n’a rien d’un cadeau. Cette problématique résonne dans beaucoup d’esprits, puisque de nombreux sujets sont un jour confrontés à cette situation. Alors comment procéder pour vider la maison d’un proche suite à son décès, quand on découvre des objets de valeur, des souvenirs, des éléments qui rappellent l’être disparu ? Quelques conseils pour trouver de la force à ce moment particulièrement difficile qu’est le deuil.

Nos conseils pour vider la maison d'un proche, face aux valeurs sentimentales
Nos conseils pour vider la maison d’un proche, face aux valeurs sentimentales

De la méthode avant tout

Suite à la disparition d’un parent ou d’une personne très proche, vous êtes logiquement submergé par les émotions.

Avant de faire le grand ménage, il faut s'organiser
Avant de faire le grand ménage, il faut s’organiser

Mais face à cette déferlante mélancolique, au moment de vider la maison, vous allez devoir faire preuve d’organisation, et vous montrer méthodique. Il n’est pas facile, à cette période de la vie, de rester pragmatique et de faire en sorte de ranger efficacement, en effectuant un tri sélectif consciencieux, sans perdre trop de temps.

Bien évidemment, il ne faudra pas espérer pouvoir adopter cette approche seulement quelques jours après l’enterrement de la personne… Idéalement, si vous pouvez vous le permettre, il faut vous laisser le temps de « digérer » la nouvelle, de réaliser cette disparition et de prendre un minimum de recul face à la situation.

Prendre le temps de se remettre avant de commencer

Quelles que soient les circonstances et peu importe l’âge du défunt, la mort est toujours un choc.

Donnez-vous le temps pour vous remettre des événements avant de passer au débarras
Donnez-vous le temps pour vous remettre des événements avant de passer au débarras

Un choc d’autant plus rude si la personne faisait partie de votre cercle familial proche. Laissez-vous un minimum de temps pour vous remettre de ces émotions avant de vous lancer dans un débarras.

Parfois, la situation vous oblige à agir rapidement (maison à remettre en vente, ou à rendre vite à son propriétaire en cas de location). Toutefois, si vous faites face à une location, essayez de vous arranger avec le bailleur pour retarder la date de remise des clés. Vous pouvez également attendre quelques mois ou semaines avant d’envisager une mise en vente. Ces décisions vous coûteront un peu d’argent, mais vous épargneront des angoisses inutiles, dans une situation de deuil !

Ne pas conserver ce qui provoque trop de tristesse

Après un décès, certains membres de la famille apprécient généralement de recevoir quelques souvenirs de la personne disparue. Cela peut-être une collection (quand deux individus de la même famille partagent une passion), des bijoux ou des instruments de musique, par exemple. Ces valeurs sentimentales, bien qu’elles puissent déclencher des élans mélancoliques juste après le décès, sont des objets que l’on aspire à garder, pour entretenir le souvenir.

Les vêtements font partie des éléments que l'on déconseille de conserver
Les vêtements font partie des éléments que l’on déconseille de conserver

Malgré tout, on conseille de ne pas conserver trop de choses. À titre d’exemple, les vêtements sont tellement personnels qu’on ne peut les regarder sans penser au disparu de son vivant. Si le conjoint du défunt est encore de ce monde, il ou elle ne supportera pas de voir tous les jours ces tenues dans son propre dressing. Cela fait partie des premières choses dont on doit se débarrasser, sachant que plusieurs alternatives s’offrent à vous : vendre les pièces de valeur, les donner vous-même à des associations caritatives, ou même les déposer dans un point de collecte type « Le Relais ».

Trier à plusieurs

Parce qu’il serait extrêmement triste de se lancer seul dans le débarras d’une chambre ou d’une maison après un décès, mieux vaut se faire accompagner par un parent, un grand-parent, un frère ou une sœur. À plusieurs, on peut déjà alimenter une conversation, pour éviter de supporter le lourd silence dans l’habitation.

Il n’est pas toujours simple de trouver plusieurs membres de la famille pour s’atteler à la tâche, notamment parce que chacun a sa vie, son activité professionnelle et ses impératifs. Mais il reste tout à fait possible de s’organiser, de se relayer et de faire en sorte que jamais l’un des membres se retrouve à trier seul.

Partager les souvenirs équitablement

Dans la famille, tout le monde a envie de garder une partie du défunt avec soi : des photos, des bibelots, des accessoires, des bijoux, des livres ou des CD de musique. Retrouver ces éléments qui rappellent tant le moment où la personne était encore en vie peut attrister. Le sujet chargé du débarras peut ressentir l’envie de tout garder pour lui, comme pour apaiser son chagrin.

Mais il faut savoir que dans une succession, tous les héritiers doivent obtenir une part égale. En ce sens, pour que personne ne se sente lésé, organisez-vous en famille afin de partager ce que vous ne débarrassez pas. Si plusieurs personnes ont envie de conserver la même chose, vous pouvez mettre en place des procédés simples comme le tirage au sort, qui éviteront les conflits.

Pour ce qui concerne les bijoux et autres objets de valeur, rassemblez-les méthodiquement pour faire appel à un expert et en estimer le prix de vente. La somme obtenue suite à la cession devra être partagée.

Si l'un des membres de la famille partageait une passion avec le défunt, gardez-lui les objets qui s'y rapportent
Si l’un des membres de la famille partageait une passion avec le défunt, gardez-lui les objets qui s’y rapportent

Confier la tâche à un prestataire externe si elle est trop difficile

Lorsqu’ils doivent vider les tiroirs, armoires et placards d’un proche décédé, les membres de la famille ont souvent l’impression de violer son intimité, bien qu’il ne soit plus de ce monde. L’expérience, sur le plan émotionnel, soumet chacun à un mélange entre de la pression, de la nostalgie et de la tristesse.

Finalement, même si vous avez le temps et si vous êtes suffisamment nombreux pour débarrasser la maison d’un proche, vous avez le droit de ne pas vous en sentir capable. Le cas échéant, sachez qu’il existe des entreprises qui proposent ce genre de service.

Chez Débarras de Maison, nous sommes habitués à intervenir auprès de familles en deuil. Nous savons travailler dans le respect du défunt et de sa famille, en mettant de côté ce que les héritiers veulent conserver, par exemple. Demandez-nous un devis pour plus d’informations, cette démarche reste gratuite et sans engagement.

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 17 54 29 89

06 08 16 87 59


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter