Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Estimation de la valeur d’un objet : pourquoi solliciter un expert ?

Lorsque vous rangez votre maison ou même votre cave, vous pouvez dénicher des objets de valeur. Cependant, la plupart du temps, des questions identiques se posent : bien que vous sachiez qu’il s’agit potentiellement d’un élément susceptible d’être revendu, vous rencontrez des difficultés pour déterminer la somme pour laquelle il est possible de s’en séparer. Combien valent vos bibelots ? À quel prix pouvez-vous revendre votre vieille vaisselle en porcelaine ? Seuls des experts sont en mesure d’apporter des réponses claires à ces questions.

L'aide d'un expert peut être utile pour connaître la valeur des objets
L’aide d’un expert peut être utile pour connaître la valeur des objets

Les antiquaires, des passionnés à confronter

Les antiquaires s'intéressent à tous types d'objets anciens
Les antiquaires s’intéressent à tous types d’objets anciens

Spontanément, les particuliers retrouvant des objets anciens chez eux ont tendance à penser aux antiquaires et brocanteurs : ils sont souvent à même de racheter ce dont vous souhaitez vous débarrasser et, généralement, ils ont de bonnes connaissances sur la valeur de vos biens personnels. L’antiquaire, au-delà de sa simple estimation, peut vous proposer d’acheter le ou les élément(s) en question. Cependant, puisqu’il est en position d’acquéreur, il aura naturellement tendance à faire baisser son estimation.

Vous pouvez solliciter un antiquaire sans crainte d’être manipulé. En revanche, dans l’objectif d’avoir plus de certitudes sur la valeur d’un objet en question, il est absolument indispensable de demander plusieurs avis. De cette façon, vous obtenez une estimation plus précise. Sachez, en outre, que certains antiquaires passionnés seraient prêts à payer très cher pour se procurer des objets qu’ils convoitent — mais la somme qu’ils peuvent débourser est nettement supérieure à la valeur du produit sur le marché.

Si vous connaissez des brocanteurs, vous pouvez également leur demander un avis avant d’effectuer une revente. La différence entre les deux corps de métiers est relativement simple : si l’antiquaire achète pour rénover avant de revendre, le brocanteur privilégie surtout les bonnes affaires — et ne réalise pas nécessairement de travail spécifique de remise en état. Le plus souvent, les objets anciens attirent plutôt les antiquaires — tandis que les brocanteurs recherchent des biens plus variés, du livre au bibelot — en passant par les meubles d’appoint et la vaisselle de valeur moyenne.

Le commissaire-priseur et sa mission de fonction publique

Le commissaire-priseur, un interlocuteur de confiance
Le commissaire-priseur, un interlocuteur de confiance

Travaillant régulièrement sur les ventes aux enchères, le commissaire-priseur se présente comme un véritable expert du marché de l’art. En ce sens, il s’agit d’un interlocuteur de confiance lorsque l’on souhaite obtenir une estimation précise sur la valeur d’un objet ancien. Comme tout professionnel, le commissaire-priseur n’est pas infaillible : dès lors qu’il rencontre un doute au moment d’une estimation, il peut faire appel à des partenaires dont l’expertise est encore plus spécifique, sur des domaines aussi pointus que la calligraphie chinoise ou encore la céramique islamique, entre autres.

Il est important de prendre conscience du statut du commissaire-priseur pour comprendre à quel point son avis est utile : son métier relève d’une profession libérale — au même titre que le médecin ou l’avocat. Il peut, ainsi, proposer une estimation gratuite, puisque ce travail entre dans le cadre de sa mission de service-public. D’une façon générale, suite à cette estimation, il est possible de céder, lors d’une vente aux enchères, l’objet en question au prix indiqué. Le prix baisse parfois — mais le propriétaire peut, avec le commissaire-priseur, décider d’un prix en dessous duquel il ne faut pas descendre.

Au final, si vous ne payez pas directement l’expertise du commissaire-priseur, vous devez lui verser 10 à 15 % du prix de vente. Son intervention vous permet généralement de tirer le meilleur de vos objets et de vendre à un prix raisonnable, ce qui justifie cette commission – qui n’excède traditionnellement pas les 15 %. Il faut aussi penser à ses honoraires, aux frais de publicité de vente (liés à la réalisation de photos et à l’insertion d’encarts dans les journaux), aux frais de catalogue et aux honoraires de l’expert, le cas échéant.

Finalement, si l’estimation apportée par le commissaire-priseur est gratuite, réaliser une vente avec son concours représente un coût. Malgré tout, il est utile de passer par ce biais pour éviter de brader vos anciens objets.

Des applications mobiles pour estimer la valeur des objets ?

Aujourd’hui, sur le marché des applications mobiles, on trouve des programmes comme Valoo. Celles-ci permettent d’estimer avec son smartphone la valeur d’un bien afin de le revendre directement. 4 méthodes sont possibles pour identifier la valeur d’un objet :

  • L’usage du code-barres du produit (fonctionne surtout pour les téléphones et consoles de jeux, mais jamais pour les antiquités) ;
  • Une estimation de la valeur résiduelle (en utilisant des critères comme la catégorie, la valeur et la date d’achat) ;
  • L’estimation sur-mesure des objets de valeur (une expertise gratuite avec un partenaire de l’application) ;
  • Estimer l’objet soi-même (risqué pour les personnes qui n’ont pas de connaissances précises).

D’une façon générale, ce programme peut être particulièrement utile pour revendre des jeux vidéo, des consoles ou encore des téléphones mobiles et autres objets high-tech. En revanche, dès lors qu’il s’agit d’éléments de valeur anciens, il est nettement préférable de recourir à des professionnels avertis.

Si vous avez besoin de vous débarrasser d’objets anciens de valeur, vous pouvez également faire appel à Débarras de Maison. Nous solliciterons nos partenaires experts afin de connaître la valeur des objets et nous vous débarrasserons de tout ce dont vous n’avez plus besoin (y compris les éléments encombrants qui ne sont pas destinés à la revente).

L'application mobile ne détrône pas encore les experts
L’application mobile ne détrône pas encore les experts

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 17 54 29 89

06 08 16 87 59


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter