Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Plastique : pourquoi et comment réduire sa consommation ?

Facile à fabriquer, solide et peu onéreux, le plastique s’est répandu très rapidement dans les pays industrialisés, notamment pour son côté très économique. Mais tous ces avantages ont un prix : ce matériau représente un fléau pour l’écosystème. Chaque année, plus de 7 millions de tonnes de déchets en plastique finissent dans nos océans. Alors même que la dégradation de cette matière en milieu naturel prend 100 à 1 000 ans selon les cas, il devient plus que jamais urgent de réduire sa consommation de plastique, pour mieux protéger notre planète.

Le plastique nuit à la planète, et nous pouvons facilement réduire notre consommation
Le plastique nuit à la planète, et nous pouvons facilement réduire notre consommation

Le 7e continent, une vaste décharge de plastique au milieu de l’océan

Pour parler des amas formés par le plastique dans nos océans, on évoque fréquemment l’existence d’un 7e continent sur la planète, qui serait alimenté par les 80 à 120 tonnes de déchets jetés chaque minute en mer(dont la majorité sont des matières plastiques).

Les amas de déchets dans nos océans représentent un 7e continent
Les amas de déchets dans nos océans représentent un 7e continent

Depuis son développement dans les années 1950, le plastique a connu une croissance phénoménale : entre 2012 et 1975, sa production a augmenté de 620 % ! Désormais, près de la moitié de nos emballages sont constitués de plastiques. Mais puisque les déchets ménagers sont souvent mal triés, ils ne finissent que très rarement dans les bonnes filières de recyclage. Poussés par le vent et les intempéries, ils se dirigent tout naturellement vers nos rivières et fleuves, pour se retrouver dans les océans.

Tandis que l’on commence tout juste à prendre conscience de l’importance de réduire sa consommation de plastique, d’autres pays en développement en consomment autant que nous le siècle passé. Ces pays émergents n’ont bien souvent pas mis en place de système de recyclage abouti. Ainsi, le phénomène pourrait continuer à prendre de l’ampleur, et ceci même si nous faisons progresser la revalorisation matière Europe.

Pourquoi le plastique menace-t-il notre environnement ?

L’accumulation de plastique représente un véritable péril pour plusieurs raisons. Tout d’abord, de nombreux oiseaux et mammifères marins se trouvent emprisonnés dans ces déchets et emballages, et finissent par mourir – ce qui met en danger des espèces entières !

Tout l'écosystème se trouve menacé par le plastique
Tout l’écosystème se trouve menacé par le plastique

En parallèle, toute la chaîne alimentaire du monde marin peut être impactée par les problèmes d’indigestion. Des microdébris de plastique sont ingérés quotidiennement par toutes sortes d’animaux. Quand ils s’accumulent dans leur système digestif, ils ne se dégradent pas. À terme, les espèces touchées se nourrissent de moins en moins, ce qui cause souvent le décès.

Parallèlement, le plastique peut apporter de nouvelles bactéries dans nos milieux aquatiques. Elles ne sont pas toujours visibles à l’œil nu, mais elles peuvent transmettre des pathologies menaçant aussi bien la faune que la flore.

Plus globalement, on parle du plastique comme un polluant chimique réel, qui concentre une grande quantité de molécules toxiques pour tous les organismes. Si son recyclage apparaît comme une réponse pertinente, il n’est aujourd’hui plus suffisant. Au quotidien, on conseille aux familles de prendre de nouvelles habitudes pour tout simplement réduire leur consommation de plastique. Contre toute attente, cela ne coûte pas forcément plus cher, et cela implique juste de changer quelques réflexes.

Les bons réflexes à prendre pour consommer moins de plastique

Même si l’emballage plastique est peu cher, on peut s’en passer sans perdre son pouvoir d’achat. Au quotidien, certaines petites habitudes sont particulièrement pertinentes dans l’optique de réduire ses consommations de plastique. Bien souvent, elles permettent également de limiter sa quantité de déchets : moins d’impact sur l’écosystème, mais aussi moins de souci à se faire sur le rangement à la maison (car le tri sélectif, bien qu’indispensable, prend beaucoup de place).

Investir dans une gourde

Plutôt que d’emmener chaque jour avec vous une bouteille d’eau au travail ou à la salle de sport, investissez dans une gourde réutilisable.

Réduire autant que possible les bouteilles en plastique, un premier pas pour la planète
Réduire autant que possible les bouteilles en plastique, un premier pas pour la planète

Il en existe différentes variantes : certaines peuvent par exemple garder la chaleur, si vous voulez transporter du thé ou du café. Si beaucoup de gourdes contiennent une grande quantité de plastique, vous pouvez également miser sur des fabrications différentes, notamment à base d’acier inoxydable.

Supprimer certains accessoires du quotidien

Oui, les enfants aiment boire leur soda dans une paille en plastique : mais si vous en prenez une nouvelle à chaque fois, vous augmentez votre quantité de déchets de manière inutile. Les pailles font partie des objets en plastique faciles à retirer de la vie quotidienne, tout comme les couverts en plastique et les pinces à linge en plastique. Si vous voulez tout de même faire plaisir à vos enfants, procurez-vous des pailles en fibre de bambou 100 % biodégradables ! De plus en plus courante, cette matière constitue une alternative particulièrement intéressante à la vaisselle en plastique.

Investir dans un joli tote-bag pour faire son marché

Depuis l’interdiction des sacs en plastique dans les commerces, on a vu apparaître des sacs biodégradables ou des alternatives en papier dans les rayons des fruits et légumes. Toutefois, certains continuent de se procurer des sachets au supermarché. Ces derniers sont généralement réutilisables, ce qui limite l’impact sur la planète… Mais ce n’est toujours pas sans risque ! Ainsi, pour transporter vos courses, privilégiez le tote-bag en tissu, que vous pouvez choisir selon vos goûts (il y en a de toutes les tailles, de toutes les couleurs et avec tous les motifs). Un petit changement d’habitude facile à mettre en œuvre, et encore une fois profitable pour la planète.

Déjeuner plus malin

La pause-déjeuner du midi, au travail, reste souvent un moment pendant lequel on sollicite beaucoup de plastiques, que l’on achète un plat préparé en hypermarché, que l’on sorte un gobelet pour s’hydrater ou que l’on transporte ses propres repas dans une boîte type tupperware.

Préparez vos plats et desserts dans des récipients en verre
Préparez vos plats et desserts dans des récipients en verre

Là encore, vous pouvez retirer totalement le plastique de votre routine déjeuner, avec quelques habitudes simples : bannir les plats industriels suremballés (mieux pour la planète, mais aussi pour votre santé), remplacer les tupperwares par des boîtes en verre et abandonner les gobelets en plastique au profit de vaisselle réutilisable.

Toutes ces petites habitudes permettant de consommer moins de plastique au quotidien ne sont pas réservées aux personnes financièrement privilégiées, bien au contraire : elles sont à la portée de tous. Alors maintenant que vous connaissez ces petits conseils, il ne vous reste plus qu’à les appliquer pour mieux respecter notre planète !

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 08 16 87 59

06 17 54 29 89


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter