Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Face au rhume des foins, privilégiez les mouchoirs en tissu !

Beaucoup de personnes cherchent à réduire leur empreinte écologique dans la salle de bain. Elles remplacent les lingettes démaquillantes par des serviettes microfibre, les cotons jetables par des alternatives lavables, et elles utilisent plus volontiers des savons solides, qui ne sont pas emballés dans du plastique. Si vous souhaitez vous aussi diminuer vos déchets, avez-vous pensé à remplacer les mouchoirs en papier par des mouchoirs en tissu ? Si cette pratique est vivement déconseillée face à des virus contagieux, elle reste tout à fait possible quand on a le rhume des foins, par exemple.

Choisissez des mouchoirs qui vous plaisent pour vous motiver à changer les habitudes
Choisissez des mouchoirs qui vous plaisent pour vous motiver à changer les habitudes

L’usage des mouchoirs : différencier les maladies ponctuelles des besoins quotidiens

Afin de ralentir la propagation des maladies contagieuses comme la grippe, on doit éviter d’utiliser des mouchoirs en tissu quand on a un rhume avec de la fièvre et d’autres symptômes.

Gardez quelques mouchoirs en tissu en cas d'épidémie
Gardez quelques mouchoirs en tissu en cas d’épidémie

En effet, ils peuvent contribuer à la propagation de la maladie dans toute la famille.

Mais cela ne signifie pas que vous devez abandonner définitivement les mouchoirs en tissu. Concrètement, au lieu de n’avoir que des mouchoirs en papier, nous vous conseillons de vous créer votre stock de mouchoirs lavables, qui pourront vous servir au quotidien à tous les moments où vous avez besoin de vous moucher ou de vous essuyer le visage, par exemple. Les mouchoirs jetables, quant à eux, peuvent rester dans un placard de la salle de bain, afin de ne les sortir qu’en période d’épidémie. De cette manière, vous réduisez significativement votre consommation, vous faites des économies et vous polluez moins.

Quelques conseils pour bien utiliser les mouchoirs lavables

Prendre des précautions d’hygiène

Les mouchoirs en tissu ne sont pas toujours des nids à microbes : il suffit de bien les utiliser pour éviter que cela soit le cas.

Vous vous mouchez davantage à cause du pollen - n'oubliez pas les règles d'hygiène
Vous vous mouchez davantage à cause du pollen – n’oubliez pas les règles d’hygiène

Il est vrai que vos microbes peuvent vivre plusieurs heures dans un mouchoir. Si vous n’avez pas de maladie contagieuse, ça n’est pas forcément un problème, mais cela reste peu hygiénique. Alors même si vous êtes simplement allergique au pollen et que vous souffrez du rhume des foins, pensez à vous laver les mains après vous être mouché. Bien évidemment, ne conservez pas le même mouchoir pendant des jours, mais changez-en aussi régulièrement que nécessaire.

Changer de mouchoir pour chaque utilisation

Beaucoup de personnes utilisent des mouchoirs pour faire autre chose que vider leur nez. Par exemple, certains s’en servent pour nettoyer les verres des lunettes (même si ça n’est pas forcément conseillé, ce sont des habitudes récurrentes), pour essuyer leur visage quand ils transpirent, pour essuyer de l’eau renversée sur une table, etc. Si vous faites partie des personnes qui sortent facilement des mouchoirs dans ce genre de situation, vous serez gagnant à passer aux alternatives lavables, car vous dépenserez moins d’argent et vous contribuerez au respect de la planète. Mais veillez à ne pas utiliser le même mouchoir pour votre nez, votre visage, celui de bébé et les lunettes. Il s’agit là encore d’une question d’hygiène. Vous pouvez employer un code couleur pour vous rappeler du rôle des différents mouchoirs lavables que vous possédez.

Nettoyer scrupuleusement

Toujours dans une optique d’hygiène, veillez à laver régulièrement vos mouchoirs à 60°C. Il ne suffit pas de les rincer à l’eau à la main, ni même de réaliser un cycle court à 30°C. Même si les machines à laver consomment plus d’énergie et d’eau quand elles effectuent un programme long et chaud, il s’agit de la meilleure manière de combattre efficacement les bactéries. Profitez des machines dans lesquelles vous passez les sous-vêtements et autres serviettes pour y ajouter également vos mouchoirs.

Acheter ou fabriquer : chacun ses mouchoirs !

De plus en plus de marques commercialisent leurs propres mouchoirs lavables. On en trouve dans tous les styles et toutes les gammes de prix, vous aurez l’embarras du choix.

Fabriquer ses mouchoirs, c'est possible
Fabriquer ses mouchoirs, c’est possible

Vous pouvez vous en faire un petit stock afin d’en avoir assez pour les nettoyer et les changer régulièrement. Et si vous cherchez à consommer le plus responsable possible, privilégiez les alternatives conçues avec un processus respectueux de l’environnement. Cela permet généralement d’avoir aussi un produit sans substance nocive, qui sera plus doux et moins irritant pour les voies respiratoires… Appréciable pour les personnes déjà bien gênées par le rhume des foins !

Sinon, rien ne vous empêche également de fabriquer vos propres mouchoirs en tissu. Il vous suffit d’avoir un peu de matière première, des textiles à vos goûts, puis éventuellement de réaliser quelques coutures afin de les rendre plus jolis. Vous pouvez aussi récupérer d’anciens vêtements ou du linge de maison et les recycler pour en faire des mouchoirs. Regardez bien l’épaisseur et la texture de chaque tissu, pour vous assurer d’en choisir un qui sera agréable à utiliser pour vous (pas trop épais, lisse et doux).

Quand les mouchoirs s’entassent chez une personne désordonnée, que faire ?

Chaque année, on abat des milliers d’hectares de forêts anciennes dans le monde pour fabriquer des mouchoirs en papier. Certains en utilisent tellement qu’ils augmentent significativement le poids de leurs déchets ménagers. Mais d’autres, parfois atteints de syllogomanie, ne jettent pas ces mouchoirs utilisés, ce qui crée d’autres problèmes également graves.

En effet, les individus souffrant du syndrome de Diogène ressentent une détresse profonde. Elle se matérialise par différents signes comme la dépression et le repli sur soi, mais aussi et plus spécifiquement l’entassement à la maison. Ces individus ne peuvent pas se séparer de leurs affaires, et ne jettent pas non plus à la poubelle les emballages et les mouchoirs.

Pour ces personnes aussi, il peut être pertinent de changer de mode de consommation et d’utiliser un maximum d’emballages lavables et de mouchoirs en tissu. C’est une bonne façon de diminuer les déchets et d’éviter l’encombrement. Mais quand la situation prend des proportions importantes et que la maison croule sous les objets à jeter, il faut commencer par tout vider, afin de donner au malade les chances de repartir sur de bonnes bases. Ici, il peut être utile d’envisager un débarras de maison, pour ensuite instaurer de nouvelles habitudes plus saines et notamment le recours au tissu à la place du papier.

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 08 16 87 59

06 17 54 29 89


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter