Devis gratuit de débarras

Débarras de maison

Le débarras professionnel

telephone debarras de maison

Contact

Mieux interpréter les signes de la dépression, souvent associée à la syllogomanie

En tant que professionnels du débarras de maisons, nous sommes fréquemment amenés à travailler pour des personnes atteintes de syllogomanie. Cette maladie psychiatrique les pousse à entasser toutes sortes d’objets (et parfois même de déchets) de manière compulsive, avec l’incapacité totale de s’en débarrasser. Ce trouble peut avoir des conséquences graves sur l’habitation (apparition de nuisibles, saleté, vétusté), mais aussi et surtout sur la santé physique et mentale de sa victime. Il est très souvent associé à une dépression, qu’il est important de détecter : plus la dépression s’aggrave, plus les risques de voir les symptômes de syllogomanie prendre de l’ampleur augmentent aussi.

La dépression peut toucher tout le monde
La dépression peut toucher tout le monde

Pourquoi associer syllogomanie et dépression ?

Très souvent, les personnes qui sont syllogomanes sont très fragiles sur le plan de la santé mentale.

La dépression est souvent associée à la syllogomanie
La dépression est souvent associée à la syllogomanie

Elles ont généralement peu d’estime d’elles-mêmes, elles manquent de confiance, elles sont renfermées et complètement introverties. Quand elles sont amenées à entasser beaucoup de choses chez elles, elles ressentent aussi un sentiment de honte qui les pousse à décliner toute invitation. Non seulement elles ne quittent presque plus leur domicile, mais elles refusent par ailleurs les visites. Ce sont donc des profils très sensibles, qu’il faut aider rapidement pour éviter que la maladie ne prenne trop le dessus.

La syllogomanie apparaît rarement seule, elle est presque toujours liée à des TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) et plus généralement une dépression assez sévère. La dépression coupe toute envie de faire quoi que ce soit, démotive et fatigue les personnes qui en souffrent à l’extrême. Elles se sentent démunies devant le désordre dû à leur syllogomanie, elles n’ont pas assez de ressource pour ranger et elles ont tendance à continuer d’accumuler à cause de tout ce mal-être. Un véritable cercle vicieux qu’il faut briser pour espérer retrouver la santé !

Si les signes d’une syllogomanie se matérialisent dans la maison, quand on voit apparaître des piles d’objets sans aucune utilité particulière, ceux de la dépression se révèlent souvent plus subtils et difficiles à déceler… Heureusement, la littérature médicale peut nous donner quelques indications pour mieux identifier les problèmes et encourager la personne malade à demander de l’aide.

Dépression : ces signes qui doivent alerter

Une tristesse continuelle

Une personne dépressive n’est pas simplement triste à certains moments de la journée ou lorsqu’on lui apprend une mauvaise nouvelle. Elle se sent perpétuellement vide, elle ne réussit plus du tout à voir le bon côté des choses, elle est continuellement pessimiste et aucune autre émotion positive ne parvient à prendre le dessus. Quand cet état commence à durer au-delà de quelques semaines, il est conseillé de penser à consulter.

Une fatigue paralysante

Tout le monde peut se sentir fatigué à certains moments de la vie : surcharge de travail, petits problèmes de sommeil, carences alimentaires, etc.

La fatigue associée à la dépression prend des proportions fortes
La fatigue associée à la dépression prend des proportions fortes

Mais quand cette fatigue est liée à la dépression, elle ne trouve pas de cause plausible. La personne qui en est victime manque tout simplement de force, et peut être tentée à l’idée de se réfugier dans le sommeil (elle ira se coucher dans la journée alors que cela n’est pas du tout dans ses habitudes, par exemple). Paradoxalement, même si une personne dépressive peut dormir beaucoup y compris en journée, ce sommeil n’est pas du tout réparateur, elle ne se réveille pas plus énergique… Ce qui contribue logiquement à son mal-être.

Un manque d’envie total

Une personne que vous connaissez adorait vous rejoindre en soirée pour des jeux de société, du sport ou encore des restaurants et elle décline désormais toute invitation ? Cela peut-être un symptôme de dépression (associée ou non à la syllogomanie). Les personnes syllogomanes n’ont bien souvent envie de rien, ni de sortir de chez elles, ni de ranger. Les dépressions engendrent ce symptôme qui désintéresse de tout, y compris de ce qui pouvait être auparavant une véritable passion.

Une négligence plus ou moins importante

Le manque d’envie dont il est question avec la dépression peut prendre des proportions qui vont bien au-delà des simples sorties et des loisirs entre amis. Concrètement, quand la dépression s’installe et s’ancre dans l’esprit de la personne, celle-ci n’a même plus envie de cuisiner, de s’habiller et de faire tous les gestes du quotidien. Elle peut aller jusqu’à négliger son hygiène et ses besoins primaires, ce qui peut par exemple accélérer une perte de poids rapide (due au manque d’alimentation).

Des angoisses envahissantes

Si une personne dépressive et syllogomane sort peu de chez elle et se renferme progressivement, c’est aussi bien souvent parce qu’elle traverse des phases d’angoisse assez violentes.

La dépression peut générer des crises d'angoisse
La dépression peut générer des crises d’angoisse

Dans le cas de la syllogomanie, par exemple, la simple idée de devoir se débarrasser des objets entassés génère un stress qui peut paraître complètement disproportionné pour une personne qui n’est pas malade. Les inquiétudes et angoisses peuvent concerner tous les aspects de la vie (professionnelle, personnelle, familiale) et être renforcées par le manque de confiance en soi. Une personne qui se sent mauvaise dans tout, ainsi, peut redouter de perdre son emploi ou d’être abandonnée par ses proches.

Que faire quand un proche s’enfonce dans la dépression ?

Ces quelques signes évocateurs peuvent vous aider à vous rendre compte qu’un ami ou une personne de votre famille vit probablement une dépression. Bien évidemment, seul un professionnel de santé peut effectuer ce diagnostic, qu’il soit question d’un syndrome dépressif et / ou de syllogomanie.

Cependant, si vous avez des soupçons, vous pouvez à votre échelle essayer d’engager le dialogue, de dire que vous trouvez la personne un peu moins gaie que d’habitude, que vous avez l’impression qu’elle est différente et qu’elle ne se sent pas bien. Elle peut être tentée de nier la réalité, car les personnes dépressives ont fréquemment une si faible estime d’elles-mêmes qu’elles ne considèrent pas qu’elles méritent de l’aide.

Faites en sorte de convaincre votre ami ou proche que des personnes extérieures (psychiatres, médecins, psychologues) peuvent l’aider et qu’elle le mérite. Un premier rendez-vous chez un médecin de famille, souvent érigé comme une personne de confiance, peut par exemple contribuer à débloquer la situation.

Siège social - Etablissement principal

SARL Art-Emis - debarras-de-maison

ZA De l'écluse
10 avenue d'Armorique
22120 YFFINIAC

France


06 08 16 87 59

06 17 54 29 89


SARL au capital de 10 000 €
SIRET 79254104700017

Réseaux sociaux

blog  Blog

blog  Facebook

blog  Twitter